Votum Klima soutient la proposition de PNEC et demande de revoir certaines ambitions à la hausse.

Prise de position de Votum Klima sur la consultation publique du PNEC :
Votum Klima soutient la proposition de PNEC et demande de revoir certaines ambitions à la hausse.

 

Luxembourg, le 18 mars 2020.

VOTUM KLIMA salue explicitement les objectifs ambitieux que le gouvernement a ancrés dans le PNEC dans les domaines de la réduction du CO2, de l’expansion des énergies renouvelables ainsi que de l’augmentation de l’efficacité énergétique.

Pour que ce plan soit effectif, nous veillerons dans les mois à venir à ce que chaque ministère prenne des mesures efficaces en adéquation avec ce plan, selon ses compétences respectives. Nous invitons tous les membres du gouvernement à rendre rapidement publics leurs calendriers de mise en oeuvre, les ressources qui vont y être allouées et une estimation des effets attendus.

 

La protection du climat et de la biodiversité se feront seulement en modifiant profondément nos habitudes et les conditions structurelles qui les encadrent. C’est ce à quoi le gouvernement a annoncé vouloir s’attaquer dans le Plan National Énergie et Climat (PNEC). Nous ne laisserons pas les citoyens ambitieux être pris en otage par certains lobbys et groupes de citoyens à cause de leurs intérêts qui ne sont plus en adéquation avec les changements dont le monde a besoin.“

 

Pour VOTUM KLIMA, le gouvernement devrait par ailleurs revoir certains objectifs et dispositifs du PNEC, si le Luxembourg veut vraiment réduire son impact actuellement dévastateur sur le climat de façon probante, et dans le peu de temps qui reste pour limiter le réchauffement global à 1,5 C°.

Il s’agit notamment de mettre en place :

  • Des prévisions fiables sur les émissions en cas de poursuite de la tendance à la croissance économique. Si nécessaire, le plan doit être amélioré en conséquence. Le dogme de la croissance économique doit être remis en question !
  • Une loi sur la protection du climat qui établit un cadre juridique clair pour la mise en œuvre de l’accord de Paris, qui définit des responsabilités claires, aligne les actions de tous les domaines politiques sur les objectifs de protection du climat, ancre les sanctions et la possibilité d’actions en justice, et garantit la sécurité de la planification et des investissements pour tous.
  • L’introduction et l’ancrage juridique du bilan climatique qui accompagnent chaque décision gouvernementale.
  • Des mesures contraignantes et immédiates pour les ministères et secteurs concernés en cas de non-respect de leurs objectifs climatiques.

Emissions CO2 :

  • La réduction des émissions nationales au lieu de l’achat de droits d’émission à l’étranger ;
  • Une stratégie concrète de taxation du CO2, une planification de la hausse continue de cette taxation sur au moins 10 ans et l’introduction d’une taxe sur le kérosène ;
  • L’abandon de l’utilisation d’agrocarburants.

Finance :

  • Le retrait des fonds d’investissement étatiques et paraétatiques des investissements dans les combustibles fossiles et nucléaires ainsi que les substances nuisibles au climat.
  • Pour que la finance durable puisse réorienter les investissements vers des entreprises véritablement durables, il est impératif d’introduire des exigences de déclaration complètes pour tous les produits financiers, notamment en ce qui concerne leur impact sur le climat et la biodiversité.

 

Votum Klima invite tous les citoyen.ne.s qui souhaitent un changement efficace et efficient dès maintenant à faire entendre leur voix et à appuyer un PNEC amélioré en envoyant un courrier électronique à pnec@mev.etat.lu avant le 31 mars 2020 .

Votum Klima vous propose le courriel suivant

 

En savoir plus sur le PNEC et la consultation publique, c’est ici.

Contacts :

Paul Polfer (Mouvement écologique) – paul.polfer@oeko.lu

Raymond Aendekerk (Greenpeace) – raymond.aendekerk@greenpeace.org – Tel : 546252 55 oder mobil : 661 546252.

Delphine Dethier (CELL) – pacteclimat@cell.lu – Tel : 691 12 58 42

COP 25 : Empfehlungen von Votum Klima

Votum Klima se félicite du fait que le gouvernement ait soumis le plan national climat et énergie à temps.
Néanmoins, nous pensons que l’Union européenne a à la fois la responsabilité et la capacité d’agir plus vite que d’autres pays dans le monde et nous l’invitons à adopter un objectif visant à atteindre des émissions nettes nulles de gaz à effet de serre d’ici 2040.
Voici les recommandations de Votum Klima adressées à l’ensemble du gouvernement

„COP 25 : Empfehlungen von Votum Klima“ weiterlesen